Toutes les minutes, plus de 4 millions de recherches sont effectuées sur Google (Synerweb, 2019), et 77% des sites visités se trouvent sur la première page des résultats. (Webmarketing Conseil, 2018) ). Le SEO est aujourd’hui incontournable pour toutes les marques qui souhaitent améliorer leur visibilité. Sachant que seulement 3% des visiteurs d’un site sont convertis en leads (Marketing Management), acquérir de nouveaux clients demande à l’origine beaucoup de trafic. Dans cet article, découvrez comment optimiser votre content marketing, c’est-à-dire la création de contenu, grâce au SEO et par conséquent, augmenter votre génération de leads. 

Pour vous aider dans votre lecture, voici le sommaire de l’article :   

Prendre en compte les besoins de l’utilisateur pour votre génération de leads 

Le SEO permet d’augmenter la visibilité d’une marque et le trafic d’un site internet, mais ne permet pas directement d’améliorer le taux de conversion. La génération de lead s’ancre dans une stratégie plus globale de content marketing. Sachant que 97 % des expériences sur Internet démarrent sur un moteur de recherche (Href, 2018), le SEO reste la première porte d’entrée des marques, car reposter ses articles de blog sur Twitter ne suffit pas si l’article n’est pas complètement optimisé pour Google.  

Le SEO repose sur quatre notions principales, surnommées les 4C (ouvrage d’Olivier Andrieu, Réussir son référencement web : stratégie et technique SEO, 2013) :  

  • Conception : la création du site internet ; 
  • Code : la qualité du code du site internet ; 
  • Contenu : la production de contenu, pour entretenir un site dynamique ; 
  • Célébrité : le netlinking, liens entrants et sortants du site internet. 

Par où commencer pour inclure le SEO et ces 4 dimensions dans sa création de contenu ? Beaucoup ne font pas encore le lien entre les deux stratégies, voici donc 3 points qui vous permettront de repartir sur de bonnes bases, car le SEO, ce n’est pas que de la technique.  

1- Comprendre le visiteur  

Commencez par trouver ce qui se cache derrière les recherches d’un visiteur. Pour cela intéressez-vous à son objectif de navigation, à diviser en 5 points (source : Business 2 Community, 2018) :  

  • S’informer sur un sujet  
  • Exécuter une activité en ligne 
  • Commander un service ou produit en ligne  
  • Visiter une page internet ou un site internet 
  • Se renseigner sur un établissement local  

En fonction de l’objectif, les mots clés utilisés seront différents. Par exemple le mot clé “information” et le mot clé “achat” correspondent à deux objectifs divers, qui mèneront à deux finalités de navigation distinctes. 

Ces objectifs sont également en lien avec les phases du buyer journey. Pour rappel, le buyer journey est le parcours digital que suit le client, de son intérêt pour une marque jusqu’au passage à l’achat. Il se décompose en trois étapes : phase de prise de conscience, phase de considération et phase de décision. 

L’objectif de navigation et le Buyer Journey nous permettent de connaitre le contenu à produire en cohérence avec l’objectif de la cible, pour apparaître dans les meilleurs résultats de recherche et augmenter ses chances d’être visible.  

2- Prendre connaissance des nouvelles requêtes utilisateurs  

Un utilisateur tape de moins en moins de mots clés lorsqu’il fait une recherche sur internet. Il préfère plutôt chercher directement la réponse à sa question, et donc taper une phrase. Ce phénomène est d’autant plus soutenu par la montée en puissance de la recherche vocale, de mieux en mieux traitée par Google, notamment depuis l’arrivée de l’algorithme BERT (2019). Ce dernier vise le langage naturel. Il faut alors se positionner sur des longues traines (suite de mots-clés) et donc connaître les requêtes de l’utilisateur. Par exemple, au lieu de se placer sur l’expression “ conversion visiteurs SEO”, choisissez de vous placer sur l’expression “comment convertir ses visiteurs avec le SEO” qui est plus cohérente avec les requêtes d’aujourd’hui.  

3- Penser à la conception mobile first  

68% des français utilisent internet depuis leur smartphone (Orson.io, 2018). Pour favoriser une expérience utilisateur optimale et remonter dans les résultats de recherche, le site doit s’adapter à toutes les tailles d’écrans, et surtout, aux smartphones. Si l’expérience sur mobile est médiocre, le taux de rebond du site peut rapidement augmenter et le taux de conversion chuter. La navigation ne sera pas agréable et les visiteurs risquent de quitter le site sans trouver la réponse à leur besoin.  

Content marketing x SEO : comment ça fonctionne ?  

Améliorer sa visibilité et sa génération de lead sur le web commence par la production de contenu et par l’application de règles techniques. Le contenu peut être produit sous plusieurs formes : articles de blog, infographies, vidéos, livre blanc… Les formats sont variés pour capter l’utilisateur au bon moment durant son parcours digital. 

Lancer sa stratégie de content marketing  

Comme toutes les stratégies marketing, avant de se lancer, il faut :  

1- Comprendre ses utilisateurs en construisant des personas  

Commencez par définir si votre cible est BtoB ou BtoC, puis construisez des persona marketing. Vous créerez ainsi du contenu pertinent spécifiquement pour vos cibles.  

2- Adapter votre contenu au buyer journey  

En fonction de la phase de processus d’achat dans laquelle votre persona se trouvent, le contenu produit ne sera pas le même. C’est pour cela qu’une étude des contenus spécifiques à vos personas, transposée sur le buyer journey est essentielle pour capter des leads qualifiés. 

3- Suivre un calendrier de publication  

Pour que la stratégie soit pertinente, vous devez suivre un calendrier de publication, en publiant au moins une fois par semaine. Ce rythme permet d’assurer la production régulière de contenu pour alimenter votre page de blog, vos réseaux sociaux, etc.  

4- Quels sont les types de contenu à créer ?  

Vous devez définir vos contenus en fonction de vos personas. Néanmoins, les contenus généralement créés sont les suivants : vidéos, podcast, infographies, cas client, témoignages/interviews client, livres blancs, webinars et bien sûr les articles de blogs

Articles de blog : les bases de la rédaction SEO  

55% des visiteurs d’un site internet arrivent par un article de blog (HubSpot, 2019). C’est donc une véritable opportunité sur laquelle nous allons nous concentrer. Voici les principales règles à appliquer lors de la rédaction de vos articles de blog  pour améliorer votre référencement naturel et donc augmenter vos chances de conversion.  

1- Les mots clés et les requêtes de l’utilisateur 

Depuis maintenant quelques années, Google a inclus une notion de qualité de contenu et non de « bourrage » de mots clés. Le contenu doit répondre à des besoins précis tout en étant agréable à lire. Le choix des mots-clés est donc primordial et doit répondre aux attentes de l’utilisateur, afin que les robots Google puissent classer votre site par rapport à la requête. Il est plus judicieux de se positionner sur des longues traînes comme expliqué plus haut, afin de s’approcher au plus près du besoin de l’utilisateur et de ce qu’il taperait dans sa barre de recherche.  

2- Le titre 

Il doit contenir au moins un des mots clés qui répondent aux besoins de l’utilisateur. Il doit également être attrayant et ne pas être trop long, pour donner envie d’être lu. 

3- L’introduction ou le chapô  

Cette section permet d’introduire les mots clés afin que les robots Google identifient rapidement l’article et l’indexent. Elle sert également à convaincre le lecteur de lire la suite et donc de diminuer le taux de rebond de la page.  

4- La longueur d’un article  

Les articles longs (minimum 800 mots) sont à privilégier, étant plus facile à positionner sur Google. En effet, contenant plus de mots, ils permettent d’inclure sans effet “bourrage” les mots clés de la requête en plus grand nombre. Ils sont aussi considérés comme des articles de meilleure qualité, incluant plus d’informations pour répondre au besoin de l’utilisateur.  

5- Les sections  

Un article découpé en plusieurs sections rendra la lecture plus fluide. En répartissant votre texte sous les titrages (h1, h2, h3…) contenant des mots clés, vous facilitez le crawl des robots Google et l’expérience de lecture globale. Vous pouvez, si votre article est long, ajouter des ancres permettant de se rendre directement sur une section précise. 

6- Les liens  

Qu’ils soient internes ou sortants, les liens apportent une valeur ajoutée à votre référencement naturel.  

  • Les liens internes, appelés le maillage interne, permettent de renvoyer vers d’autres articles et pages du même site, incitant le lecteur à s’intéresser à d’autres sujets. Ils réduisent globalement le taux de rebond.  
  • Les liens sortants redirigent le lecteur vers un site externe. Ils risquent certes de le faire sortir de votre site, mais apportent une notion de qualité si le lien sortant mène à un site correctement référencé. Il existe également des backlinks, qui sont les liens présents sur d’autres sites menant au vôtre. Dans la même logique, si le site est de qualité, les retombées des backlinks seront positives pour le SEO. 

7- Les images 

Elles attirent, elles donnent envie de lire, elles sont indispensables dans un article de blog. Le temps de chargement d’une image va néanmoins jouer sur votre référencement naturel, puisqu’elle va rallonger le temps de chargement d’une page. Pour éviter cela, réduisez simplement la taille de l’image au format web adapté. Les images permettent aussi d’augmenter vos chances d’être mieux référencé, en incluant la possibilité d’entrer des mots clés dans la balise alt. Vous pouvez alors, en plus de vous retrouver dans les résultats de recherches “tous”, être présent aussi dans les résultats de recherches “images”.  

8- La méta-description  

Elle est le deuxième élément lu par l’internaute, juste après le titre, sur la page des résultats de recherches. Si vous ne la remplissez pas, votre plateforme de blog ajoutera automatiquement les 2 premières lignes de votre article en méta-description. Il est tout de même préférable de la remplir avec un court texte composé des mots clés correspondants au besoin de l’utilisateur.  

Lire aussi | SXO, le nouveau st graal du référencement

Google prend aujourd’hui en compte énormément de critères dans ses algorithmes pour satisfaire l’utilisateur. Que ce soit d’un point de vue stratégique ou applicatif, la production de contenu est une des clés du SEO. En s’appliquant lors de la rédaction, vous augmentez vos chances d’être mieux référencé et ainsi, vos chances de conversion. 

Vous souhaitez optimiser votre SEO et augmenter votre taux de conversion ?  

Discutons-en.  

Contactez-nous