Nous le savons, tous les géants du e-commerce proposent des sites multilingues. Pourquoi ? Pour atteindre leurs différentes cibles dans leur langue maternelle et donc améliorer :

*60% des e-commerçants français vendent leurs produits et services en dehors de la France, et parmi eux, *92% de ces sites marchands font un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros. Nous pourrions donc penser que les sites multilingues sont réservés aux grandes entreprises, mais non !

Selon un *rapport de la FEVAD en partenariat avec LSA, 55 % des acheteurs en ligne ne passent à l’achat que sur des sites traduits dans leur langue natale. Toute boutique en ligne qui vend ses produits et services dans un pays étranger se doit donc de proposer à sa clientèle un site multilingue, adapté aux pays concernés.

Une nouvelle problématique fait alors surface : quelle stratégie adoptée pour un site multilingue ? Puisque chaque pays a ses propres habitudes de navigation, ses codes numériques et surtout son propre langage, par où commencer pour adapter son site et sa stratégie e-commerce à ses différentes cibles ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Lire aussi | Solution e-commerce : sur mesure ou open source, que choisir pour votre activité ?

Comment choisir la ou les langues de son site multilingue ?

Vous devez commencer par définir quelle(s) langue(s) choisir. L’anglais est la solution qui s’impose souvent, étant la langue la plus parlée dans le monde. Cela paraît donc être la solution facile. Elle peut l’être, mais elle peut aussi ne pas être pertinente pour votre cible.

Plongez-vous dans vos données clients et faites ressortir les principaux pays touchés par votre offre. Si un pays anglophone en fait partie, tant mieux, car cette langue étant la plus parlée pourra ouvrir le site à d’autres. Mais s’il n’en fait pas partie, privilégier la langue parlée juste après le Français.

Lire aussi | Bonnes pratiques e-commerce : comment optimiser votre tunnel d’achat ?

Point d’honneur sur l’expérience utilisateur

Puisque l’expérience utilisateur est un facteur aussi important pour les visiteurs eux-mêmes que pour les moteurs de recherche, elle est l’élément principal à soigner dans sa stratégie e-commerce. Avec un site multilingue, vous avez plusieurs actions à déployer pour favoriser une bonne expérience utilisateur.  

1 – Traduire les pages dans les langues choisies

Cette étape peut paraître simple, et pourtant, proposer un contenu texte fluide dans une langue étrangère nécessite des compétences pointues. Vous pouvez donc passer par un prestataire externe spécialisé en traduction pour adapter votre contenu, aussi bien grammaticalement que dans l’approche de l’offre, puisque chaque pays a ses propres habitudes numériques. Un traducteur professionnel saura utiliser les mots justes pour convaincre le visiteur dans sa langue maternelle.

2 – Choisir les mots clés en fonction de la cible étrangère

Cela peut paraître logique, mais il ne suffit pas de traduire les mots clés français sur lesquels vous êtes positionné dans votre langue étrangère. À cette étape, il vous faut mener un audit du marché et étudier vos utilisateurs étrangers pour comprendre sur quels mots clés vous positionner. Le contenu sera ensuite à construire dans la langue étrangère à partir de ces mots clés. On oublie donc le copier-coller Google Traduction et on pense contenu de qualité !

Lire aussi | 5 conseils pour optimiser la sécurité de votre site internet 

3 – Adapter les devises

Que ce soit sur la page d’accueil, la page qui propose des promotions, les CGV (conditions générales de vente) ou les pages produits, toutes les devises doivent être adaptées au pays de la langue sélectionnée.

4 – Anticiper et adapter les offres aux saisonnalités des pays ciblés

À l’hémisphère Sud du globe, les saisons sont inversées par rapport à l’hémisphère Nord, donc des saisons françaises. Vos campagnes produits d’été en France, au cours des mois de juillet et août, ne pourront pas être menées sur ces mêmes mois dans un pays à l’hémisphère Sud. Vous devez donc prévoir d’adapter la saisonnalité de vos produits aux pays que vous ciblez.

5 – Adapter le parcours utilisateur

Nous l’avons dit plusieurs fois, chaque pays a ses habitudes numériques et donc ses habitudes de navigation sur un site internet. Même si beaucoup de pays partagent les mêmes codes, veillez à adapter le parcours utilisateurs lorsque vous ciblez des langues avec des pratiques différentes. Ce peut être quelque chose d’aussi simple que de déplacer le panier, qui se trouve en France en haut à droite, à une place plus adaptée pour le pays ciblé.

6 – Livraison

Un envoi à l’étranger vous sera plus coûteux qu’un envoi sur le territoire français. En back-office, vous devez gérer vos paramètres de livraison pour faire apparaître les prix et délais adaptés au pays de l’utilisateur qui souhaite passer commande.

 Lire aussi | Quelles sont les tendances e-commerce à suivre en 2021 ?

Site multilingue, dois-je créer deux sites e-commerce ?

Vous avez plusieurs possibilités techniques pour la création d’un site multilingue.  

Un seul site : création de sous-domaines ou de sous-répertoires

Vous pouvez opter pour la création de sous domaines dédiés à chaque langue (fr.nomdomaine.com et uk.nomdomaine.com) mais également de sous-répertoires (nomdomaine.com/fr et nomdomaine.com/uk). Dans ce cas, la gestion globale du site e-commerce est plus simple, mais vous serez beaucoup moins libre dans l’adaptation des contenus et de leur forme.

Lire aussi | Comment créer rapidement sa boutique en ligne avec Shopify ? 

Plusieurs sites : création de domaines séparés

Vous pouvez également choisir la gestion de domaines séparés avec une extension de premier niveau nationale (nomdomaine.fr et nomdomaine.uk). Dans ce cas, chaque site pourra être personnalisé au maximum, mais nécessitera une gestion et une maintenance plus importante puisque plusieurs sites sont à gérer individuellement.

C’est donc à vous de trouver la solution la plus adaptée à votre besoin. Dans le cas d’un petit projet e-commerce déployant des langues dont les pratiques numériques sont similaires aux habitudes françaises, nous vous conseillons d’opter pour la création de sous-domaines qui suffira à piloter votre activité. En revanche, si d’autres langues dont les pratiques divergent doivent être ajoutées, nous vous conseillons alors de choisir la création de domaines séparés.

Un dernier point avant de vous quitter : pensez au fond et pensez à la forme, car même les codes visuels et les tendances (couleurs, dispositions des éléments, etc) peuvent changer entre deux pays.

Besoin d’aider pour créer votre site e-commerce multilingue ?

Nous contacter
Inscrivez-vous à la newsletter Dedi !
Ne ratez plus nos dernières news !