Le secteur du e-commerce est fleurissant et enregistre déjà une hausse de 16,8% au troisième trimestre sur les ventes de produits et de services par rapport à l’an dernier (src Fevad). Cette hausse se doit en partie grâce à la crise sanitaire du COVID-19 qui a permis une accélération de la croissance du secteur e-commerce.

Aujourd’hui, les consommateurs ont adopté de nouvelles habitudes et leurs exigences ont changé. Le commerce en ligne n’est plus une option, il est devenu une norme. Alors comment faire de la vente sur internet ? Quelles sont les tendances du e-commerce à suivre en 2023 ? Quels impacts vont avoir ces nouvelles tendances ?

N’attendez plus pour lire notre article ! Nous allons vous présenter les bonnes pratiques à suivre et les tendances e-commerce à adopter pour votre réussite en 2023.

1 – Le Social Selling pour augmenter votre taux de conversion

Les réseaux sociaux ont révolutionné un grand nombre de pratiques digitales et ont su s’adapter aux tendances et habitudes des consommateurs dans une dynamique de vendre… encore plus ! En effet, les publicités ont toujours (ou presque) été présentes sur les plateformes des réseaux sociaux. Mais la publicité standard devenant trop obsolète et désintéressante pour les utilisateurs, les géants d’internet ont su innover !

La tendance du social selling fait son grand retour. Aussi appelée social commerce, cette méthode de vente va continuer à croître fortement dans les mois et années à venir.

Nous avions établi un bilan du social selling en 2019 notamment à travers les relations professionnelles et la prise de contact des commerciaux avec des prospects via le réseau social LinkedIn. Aujourd’hui, cette stratégie est en plein boom et évolue à vitesse grand V ! Alors comment l’appréhender ?

Les réseaux sociaux proposent aujourd’hui des solutions de ventes implantées directement dans leur plateforme, c’est le cas pour Facebook qui permet de créer une vitrine sur le compte de votre entreprise avec un listing de vos produits. Instagram propose aussi une fonctionnalité intéressante qui consiste à tagger vos articles sur les photos que vous publiez afin que l’utilisateur les achète directement. Ainsi, le cyberacheteur n’a plus besoin de quitter l’application pour se rendre sur votre site e-commerce !

De manière assez différente et grâce à l’intelligence artificielle, le réseau social Snapchat permet aux utilisateurs « d’essayer » des produits à travers la caméra du smartphone puis de l’acheter en cliquant sur son lien. Enfin, le réseau social TikTok propose aux entreprises de vendre leurs produits sous forme de Live. L’entreprise doit simplement associer ses comptes TikTok For Busines et Shopify.

Les réseaux sociaux représentent une source d’inspiration pour 97% des jeunes. Les articles et tendances qu’ils vont y trouver vont considérablement influencer leur achat. Alors n’attendez plus pour utiliser les réseaux sociaux et faire du social selling !

Lire aussi : Le Social Selling, comment ça fonctionne ?

2 – Le Live shopping : une tendance en plein essor

C’est avec sa plateforme Taobao Live, que le groupe Alibaba a lancé en 2017 ce nouveau canal de vente. Fortement boosté durant la pandémie de COVID-19, le concept s’apparente à celui du téléachat. Le live shopping consiste à pouvoir acheter des produits tout en visionnant le live d’une personne se filmant avec l’ appareil photo de son smartphone. Cette personne doit simplement tester et présenter les produits sur le réseau social en question ou sur une autre plateforme dédiée.

Toute entreprise peut utiliser le Live shopping pour vendre, qu’elle soit de grande ou de petite taille, qu’elle propose des produits ou bien des services. Ce qui importe est de permettre à l’utilisateur un passage à l’action en proposant une possibilité d’achat du produit/service ou du moins une prise de rendez-vous.

Les avantages du Live shopping sont multiples :

–         Créer une relation de confiance et de proximité avec ses clients

–         Former une communauté autour du produit/service ou de la marque

–         Faire vivre une expérience sympathique et originale aux utilisateurs

–         Améliorer la notoriété de la marque

–         Varier les canaux de vente

3 – Le M-commerce : juste l’indispensable

Le M-commerce, ou mobile commerce en anglais et commerce mobile en français, est une tendance actuelle et qui va s’amplifier en 2023. Avec 4 heures par jour passées sur leur téléphone portable, les français sont des adeptes du M-commerce.

Les sites e-commerce ou applications sur mobile offrent des possibilités plus rapides et plus simples en termes d’expérience utilisateur que les versions desktop. C’est le cas par exemple des moyens de paiement, où, à présent, il est possible d’acheter un produit ou un service grâce à Apple Pay, Samsung Pay, ou encore la solution Android Google Pay.

L’enjeu pour l’entreprise est d’adapter son site pour les différents types d’appareils que peuvent posséder les utilisateurs dans le but de leur faire vivre la meilleure expérience d’achat possible. En effet, les utilisateurs d’aujourd’hui sont impatients et ne s’attardent plus sur des sites qui ne leur permettent pas d’utiliser toutes les fonctionnalités. Cela va influencer les utilisateurs dans leur prise de décision. Votre site doit donc être responsive !

Lire aussi : Comment réussir sa stratégie M-Commerce ?

4 – Les avancées technologiques et le V-commerce

Le V-commerce est l’abréviation de « virtual commerce » ou « commerce virtuel » en français et désigne à la fois la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Ces technologies découlent du M-commerce et sont inséparables du smartphone.

La réalité augmentée a fait son essor grâce à Ikea qui avait proposé son catalogue produits de 2013 sous cette version. A travers son application de réalité augmentée, les utilisateurs pouvaient alors disposer les éléments de décoration et le mobilier dans leur appartement ou maison via la caméra de leur téléphone.

D’autres secteurs comme celui de l’habillement ou de la cosmétique font déjà leurs preuves et possèdent des leviers d’avenir intéressants en termes de réalité augmentée. Les éléments virtuels peuvent alors être testés ou essayés sur soi-même grâce à des configurateurs d’essayage agrémentés sur l’appareil photo.

Ces avancées technologiques permettent à la marque de faire vivre une expérience d’achat unique, divertissante et surtout marquante à l’utilisateur. De plus, Greenlight VR a prouvé par une de ses études que 53% des consommateurs apporteraient plus d’intérêt à une marque qui proposerait de la réalité augmentée au cours du processus d’achat.

Article détaillé ici : L’avenir du e-commerce se trouve-t-il dans le V-Commerce ?

5 – L’intelligence artificielle et la satisfaction

L’intelligence artificielle se définit par la programmation d’une machine et de son accumulation de données (deep learning) lui permettant d’imiter une forme d’intelligence humaine. On ne l’aperçoit pas ou rarement à première vue, mais elle est bien présente sur la majorité des sites web !

L’analyse des parcours d’achat utilisateur est une compétence clé détenue par l’IA. L’ensemble des données utilisateur qui ont été accumulées et enregistrées par les machines vont être réutilisées. Le but est de proposer des produits ou services personnalisés et adaptés au besoin de l’utilisateur. Cela permettra également de faire des suggestions de produits, et pourquoi pas, de l’upselling !

Si vous souhaitez vous démarquer, ne négligez pas l’efficacité de l’intelligence artificielle. Plus les produits recommandés et suggérés à votre utilisateur seront pertinents, plus son expérience d’achat sera bonne. Par conséquent, il aura tendance à retourner sur votre site et à passer commande à nouveau. L’IA peut donc être la solution pour satisfaire et fidéliser votre clientèle par l’analyse du parcours client.

Une autre forme d’intelligence artificielle est bien connue et efficace, il s’agit de la recherche par image. Chez Google, cette fonctionnalité se nomme la recherche inversée et est disponible sur l’application Google Lens. Par ailleurs, le réseau social Pinterest propose aussi cette option. Il suffit à l’utilisateur de sélectionner une photo de sa galerie pour que la plateforme lui propose une banque d’images correspondantes.

6 – Le voice commerce, une nouvelle façon de rechercher

L’apparition des assistants vocaux à reconnaissance vocale s’est accélérée en France à partir de fin 2011 avec l’arrivée de Siri sur l’iPhone 4S. Aujourd’hui notre ami Siri n’est plus le seul. D’autres concurrents comme Alexa, Google Assistant, Bixby, Cortana, et bien d’autres encore… ont su conquérir le marché français.

Il faut savoir que 50% des français utilisent un assistant vocal dans leur quotidien. A noter que 92% de ces utilisateurs le sollicitent via leur smartphone. Les achats par l’intermédiaire d’assistants vocaux devraient croître dans les années à venir. Le chiffre d’affaires prévu pour le commerce vocal en 2023 serait de 80 milliards de dollars !

Alors si vous souhaitez être visibles par les utilisateurs effectuant des recherches vocales, il faut avant tout optimiser les contenus de votre site internet. En effet, les utilisateurs ne s’expriment pas de la même manière à l’écrit et à l’oral. Dans le cas où ils effectueraient une recherche vocale, le langage utilisé serait courant. Il faut donc maximiser les mots clés dit, à longue traîne, afin d’être plus visible sur le marché du commerce conversationnel.

Lire aussi : Le voice commerce comme nouvelle stratégie de vente

7 – Les chatbots ou machine learning

La relation privilégiée et de proximité avec le client est un enjeu actuel qui va fortement persister l’année prochaine. Afin de désengorger le service client tout en continuant de répondre à leurs questions et problématiques, un grand nombre d’entreprises ont fait appel à l’intelligence artificielle et ont intégré des chatbots directement sur leur site web.

Le chatbot peut être accessible sous forme de chat écrit ou sous forme vocale. Dans les deux cas, il est disponible 24h/24 pour communiquer des informations pertinentes aux clients. Le chatbot a accès à la base de données de l’entreprise et ne peut donc pas se tromper dans les informations qu’il donne. Le gain en satisfaction ne peut être que meilleur !

D’autre part, le chatbot est une méthode de collecte de données intéressante. Il peut donc proposer des recommandations de produits à l’utilisateur. Le résultat : une augmentation de vos ventes.

Enfin, le chatbot en tant qu’agent conversationnel, peut gérer la partie après-vente de votre commerce en réalisant des enquêtes de satisfaction auprès de vos clients.

8 – Le commerce responsable dans l’esprit de tous

Le commerce responsable est une tendance actuelle et va être présente dans l’esprit de nos consommateurs pour un très long moment. Inclure une démarche RSE au sein de votre entreprise peut être un levier pour se démarquer sur le marché.

D’une part, les consommateurs veulent des produits locaux. Par local, ils entendent « made in France » voire « régional ». Ils sont attentifs aux méthodes de fabrication et aux lieux de provenance, car ils favorisent les circuits courts. La marchandise provenant d’au-delà des frontières françaises jouit d’un succès moindre. Pour eux, acheter des produits du terroir représente un moyen de soutenir l’économie locale notamment dans une période de post-COVID. C’est aussi un moyen de faire perdurer le savoir-faire de leur pays.

D’autre part, la logique de développement durable au cœur du produit est un atout majeur. Notamment l’emballage, est-il recyclé ou recyclable ? L’entreprise évite-elle le suremballage ? Autant de questions que se posent les consommateurs que vous devez prendre en compte. Des produits écologiques voire biologiques suscitent de l’intérêt. Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à la composition des produits.

La livraison fait aussi l’objet d’une attention particulière de la part des consommateurs. Ils veulent savoir qui sont les transporteurs (sont-ils français ? quels sont les moyens de transport qu’ils utilisent ?) et s’ils ont une éthique de développement durable ou non. Ils peuvent aussi favoriser les entreprises proposant du click & collect, de la livraison en point relais, de la consigne et du drive sur leur site internet.

Il est donc important de saisir l’enjeu du commerce responsable : trois consommateurs sur quatre choisiraient un produit respectueux de l’environnement plutôt qu’un produit d’une entreprise ayant de mauvaises pratiques environnementales. Certains sont même prêts à boycotter des marques ne respectant pas ces valeurs. Alors, proposez au minimum une gamme de produits fabriqués en France ou éco-responsables !

9 – La Marketplace pour une meilleure visibilité

La marketplace, ou place de marché en français, désigne les sites de vente en ligne qui proposent à d’autres entreprises de vendre leurs produits via leur plateforme. Ils se rémunèrent en touchant une commission sur chaque vente effectuée sur leur site.

Les marketplaces sont très utilisées chez les cyberacheteurs et un grand nombre d’entre eux découvrent de nouveaux produits par leur intermédiaire. Avec un trafic élevé, les marketplaces comme Amazon, Cdiscount, Fnac etc… ont une forte influence. Proposer des produits sur leur plateforme vous permettra un gain en visibilité. Vous pourrez aussi bénéficier de leur notoriété et de leur bon positionnement sur les moteurs de recherche, pour faire croître, vous-même, la notoriété de votre marque et de vos produits.

Si vous possédez déjà un site e-commerce, la marketplace peut être une solution pour diversifier votre activité et augmenter vos revenus. En effet, la cible diffèrera de celle de votre propre boutique en ligne, et permettra donc de toucher un plus grand nombre d’utilisateurs.

10 – Visez le commerce omnicanal !

Le concept d’omnicanalité a connu son essor avec l’avènement du numérique et des générations de plus en plus connectées. Ces nouvelles générations adeptes des technologies sont exigeantes et attendent des entreprises qu’elles s’adaptent à leur quotidien. Alors pensez ventes omnicanales !

L’omnicanalité des canaux de vente est un phénomène plus poussé et plus complet que le multicanal ou que le cross-canal. On parle de parcours omnicanal lorsqu’un consommateur utilise plusieurs canaux d’une marque simultanément : site web, application mobile, sms, mail, téléphone, boutique, réseaux sociaux …

L’avenir du commerce serait de combiner Internet et points de vente physiques. En considérant les exigences actuelles et futures des clients, posséder un nombre important de canaux de vente permet de lui offrir le choix, et donc potentiellement une chance de déclencher une vente.

Par exemple, il est possible de mettre en place un système de paiement via le site e-commerce ou application mobile des produits en magasin. Ou alors, de proposer plusieurs options de livraison sur le site e-commerce comme une livraison express à domicile, une livraison en point relais ou alors du click & collect. Le tout étant la multiplication des points de contact et leur interconnexion. En plus de satisfaire les utilisateurs, cela donnera du crédit à l’entreprise.

Il reste important et fondamental de proposer une relation synchronisée et pertinente sur les différents canaux sollicités par l’utilisateur. Cela représente même un point décisif pour lui : il veut que son expérience soit unique et personnalisée. Si le consommateur perd du temps à chaque fois qu’il change de point de contact, alors le risque de le perdre augmente.

11 – Storytelling et image de marque

La révolution du numérique a permis à un grand nombre de marchés de voir le jour. Cependant, elle a aussi amené une partie d’entre eux à saturation, ou presque. Les concurrents se multiplient sur le web et les offres proposées sont de plus en plus attractives. Alors comment se démarquer ?

Les cyberacheteurs ne se fient plus uniquement aux caractéristiques techniques ou au prix des produits. Ils veulent pouvoir vivre une expérience avec la marque et partager quelque chose en commun avec elle.

En quoi consiste le storytelling ? En prenant la traduction littérale de ce terme, il s’agit de raconter une histoire. Dans le domaine du e-commerce, cela se traduit par la construction d’une histoire autour du produit ou de la marque en elle-même dans le cadre d’une stratégie de communication et marketing. Le but est de faire ressentir des émotions au consommateur.

Le storytelling peut se faire sur tout type de canal de communication. Si vous possédez un site e-commerce, il peut se faire à moindre coût par l’intermédiaire de votre blog en ligne ou alors de vos réseaux sociaux. Par ailleurs, il faut noter l’importance d’utiliser des images et/ou des vidéos dans vos publications afin de capter l’œil et l’attention de l’utilisateur.

Notre conseil sur les tendances à suivre en 2023

Les ventes en ligne ne cessent d’augmenter et les sites e-commerce se multiplient. Il est donc primordial de saisir l’enjeu des tendances qui vont perdurer et/ou à venir en 2023 pour assurer la bonne santé de votre site web.

Les utilisateurs cherchent de plus en plus à vivre une expérience d’achat unique et personnalisée. Si vous êtes aptes à répondre à ce besoin, vos ventes et votre chiffre d’affaires vont exploser !

Alors n’attendez plus pour parfaire votre stratégie e-commerce et saisissez les opportunités qui s’offrent à vous !

Contactez-nous pour prolonger la discussion