Depuis quelques années déjà, le terme de M-commerce s’installe dans le vocabulaire du commerce. Ce phénomène s’est notamment accéléré durant la pandémie de COVID-19 pendant laquelle les nombreux confinements ont petit à petit poussé les Français à passer plus de temps sur internet et sur leur téléphone.

Il faut savoir que nous achetons moins sur smartphone que la plupart de nos voisins européens, mais ces derniers mois ont tout de même démontré que la tendance française à ce sujet est en hausse constante.

Qu’est-ce que le M-commerce ?

Définition du M-commerce

Le M-commerce, ou commerce mobile en français, a fait son essor au cours de l’année 2012 avec l’arrivée de la 3G sur les smartphones. Nous étions en totale effervescence à l’époque et étions bien précurseurs – moment de nostalgie de cet article en relisant les slides publiées sur SlideShare à l’époque (10/2012).

Le m-commerce renvoie à tout type d’achat qui a été effectué sur des technologies sans fil comme le téléphone portable, le smartphone ou la tablette, et ce, sur un site version mobile ou alors une application mobile.

Quelles différences entre le M-commerce et le E-commerce ?

Le E-commerce fait référence à l’ensemble des types de transactions commerciales effectuées sur le web. Le M-commerce, quant à lui, est une sous-catégorie de E-commerce.

Le commerce mobile inclut donc logiquement la notion de mobilité dans les supports utilisés pour réaliser un achat. Néanmoins, les ordinateurs portables ne sont pas pris en compte dans cette sous-catégorie.

Nous avons par exemple plusieurs évolutions du M-commerce qui sont apparues en même temps que l’amélioration des technologies sur smartphone :

–         Les paiements mobiles : nous avons à présent de multiples façons de payer avec nos smartphones que ce soit avec du sans contact, des applications dédiées (Lydia, PayPal…) ou bien même en un clic (exemple d’Apple Pay).

–         Les services bancaires : le rapport que nous avons avec notre banque a bien changé. Il n’est plus question de se rendre en agence ou de prendre rendez-vous avec notre conseiller pour chaque transaction. A présent, tout est réalisable depuis l’application bancaire : demande de prêt, virement, augmentation des plafonds …

Pourquoi se mettre au M-commerce en 2023 ?

Au-delà d’un simple support de vente supplémentaire, le M-commerce possède de nombreux avantages ! Vous hésitez encore à franchir le cap ? Vous vous demandez pourquoi adapter votre stratégie commerciale au M-commerce ? Nous sommes là pour répondre à vos interrogations !

La montée en puissance des smartphones

Aujourd’hui 75% des personnes dans le monde possèdent un téléphone portable, et si le smartphone à tant de succès ce n’est pas pour rien !

Il répond à la tendance actuelle des consommateurs qui souhaitent consommer plus qu’avant mais en faisant le moins d’effort possible. Ce qui facilite ce phénomène c’est qu’il est constamment à portée de main et utilisable de partout : chez soi, au travail, dans la rue et en tout temps …

Grâce à ces facteurs, le smartphone a pris de l’ampleur dans le e-commerce et le commerce mobile représente actuellement 40% du e-commerce global. L’amélioration des capacités des téléphones portables a notamment favorisé les achats sur mobile, dès lors que l’utilisateur à accès à une connexion à Internet. Ils permettent d’offrir aux consommateurs une expérience d’achat de meilleure qualité et plus personnalisée, et, pour les marques, d’entretenir une relation de proximité avec ses clients.

Au-delà de l’aspect relationnel, les smartphones ont largement favorisé les transactions et donc incité à la dépense. De ce fait, les ventes ont baissé sur ordinateur et sur tablette pour céder la place au smartphone. L’ordinateur est jugé trop obsolète et peu pratique.

Un changement notable dans les habitudes de consommation

Les habitudes et tendances des consommateurs évoluent en continu. Néanmoins, le smartphone est un phénomène bien ancré et qui va fortement perdurer surtout quand on sait que la plupart des consommateurs interagissent avec une marque pour la première fois sur le téléphone portable.

Par ailleurs, les paniers moyens des consommateurs ont eux aussi changé depuis l’essor du M-commerce : le montant des paniers a diminué mais la fréquence d’achat a elle augmentée. Ainsi, ils achètent des produits moins chers mais plus souvent. Les achats ont en quelque sorte été banalisés, ce qui est en adéquation avec la société de consommation dans laquelle nous sommes. Enfin, il faut savoir que la majorité des achats réalisés avec les smartphones se font à travers des applications.

Une autre tendance est réellement en vogue, et apparue en grande partie grâce aux mobiles : ce sont les réseaux sociaux ! Une grande partie des consommateurs partagent ce qu’ils achètent ou consomment avec leur réseau. C’est ce que l’on appelle le marketing d’influence. Du point de vue des entreprises, cette stratégie de marketing et communication est du pain béni ! Elle est totalement gratuite puisque l’enseigne bénéficie de la promotion que font ses clients sur leurs médias sociaux. Cette stratégie prend aussi en compte les placements de produits que peuvent faire les influenceurs pour inspirer leur communauté.

Il est donc important d’être présent sur les réseaux sociaux pour capter l’audience engendrée par le marketing d’influence et donc développer votre base clients. Vous pourrez ainsi vendre directement vos produits ou services sur vos comptes professionnels.

Comment réussir sa stratégie de M-commerce ?

visuel mobile Bon Goût

Pensez à la stratégie mobile first

Pour résumer le concept mobile first, il s’agit d’une technique visant à créer votre site e-commerce en version mobile dans un premier temps, puis de l’adapter aux autres écrans dans un second temps. En effet, créer votre site uniquement pour la version ordinateur ne sera pas stratégique. Il faut se mettre à la place de l’utilisateur, qui lui, consultera votre site principalement avec son smartphone.

Dans le cas où votre activité serait déjà lancée et que vous posséderiez déjà un site web en version desktop, vous pouvez l’adapter au Responsive Web Design (RWD) afin que l’affichage de vos pages s’adapte à tout type de taille d’écran. Cela permettra d’offrir un design de qualité sur les différents supports, mais aussi d’offrir une meilleure expérience utilisateur.

Les bonnes pratiques du commerce mobile

Créer un site en Mobile First ou Responsive Design est un très bon début mais ne suffit pas malheureusement. Pour optimiser votre site e-commerce et l’expérience client, voici quelques conseils :

–         Créez une expérience mobile attrayante pour les utilisateurs en intégrant des fonctionnalités sympathiques et différentes de celles de vos concurrents. Pensez à la question de l’UX/UI design. Vous devez vous démarquer et donner envie à l’utilisateur de rester sur votre site !

–         Pensez au temps de chargement. Si vos pages mettent trop de temps à charger votre perte sera double : les utilisateurs fuiront votre site au-delà de 3 secondes de chargement et les moteurs de recherche pénaliseront votre référencement.

–         L’acte de paiement doit être simple et fluide : si le paiement est trop long ou compliqué, il y a des chances pour que l’utilisateur abandonne son achat. Et surtout, sécurisez les transactions pour inspirer confiance !

–         Proposez plusieurs méthodes de paiement et intégrez un service de paiement rapide comme Apple Pay. Vous pouvez aussi insérer un système de saisie automatique.

–         Intégrez de l’intelligence artificielle dans votre site web. L’IA proposera une suggestion de produits en fonction de chaque prospect ou client et favorisera les achats en ligne. Cela génèrera aussi une meilleure satisfaction client car leur parcours d’achat sera personnalisé.

Alors, avez-vous besoin d’aide ou d’accompagnement pour lancer votre stratégie de commerce mobile ? Dedi est là pour vous aider ! Prenez contact avec nous 😊 Notre équipe sera ravie de travailler sur votre projet !

Passez au Mobile First