Lors du lancement d’un projet avec une méthode de travail dite « traditionnelle » (cascade, cycle V), la collaboration au sein des équipes ou avec le client peut parfois être compliquée. Toutes les étapes d’avancement sont définies en amont de manière séquentielle et linéaire, laissant peu de marge de manœuvre pour faire des ajustements en cours de route. La démarche agile permet de contrer cette tendance.

Qu’est-ce qu’une démarche agile ?

La démarche agile intègre le client dans la construction du projet et fait collaborer tous les métiers au sein d’une même équipe pour partager les savoirs. Son objectif est de trouver les meilleures solutions pour répondre aux enjeux du projet et créer le maximum de valeur pour les utilisateurs finaux. On parle de co-conception entre toutes les parties prenantes : Product Owner, Scrum Master, développeurs, designer, utilisateurs finaux.

Quand utiliser la méthode agile ?

Il n’y a pas de moment précis où la méthode doit subvenir puisqu’elle se base sur la fixation d’objectifs à atteindre à court terme. Un grand projet est découpé en petits projets tous enclenchés les uns après les autres : c’est ce qu’on appelle les sprints. Un sprint se compose de plusieurs étapes :

schéma méthode sprints agilité

Schéma de représentation d’une méthode itérative découpée en sprints.  

Avec cette logique d’itération, il est possible de rendre rapidement disponible la solution pour des utilisateurs finaux, même si elle n’est pas complète. Elle doit simplement être fonctionnelle.

Schéma de représentation de la création de valeur tout au long d’un projet.  

Quelle sont les méthodes agiles ?

Quelle méthode agile choisir ?

Chacune de ces méthodes présentera des avantages et des inconvénients en fonction de votre projet et de votre équipe. C’est à vous de définir quelle approche est la plus adaptée. Mais la démarche agile ne peut pas simplement se résumer à travers des méthodes. C’est une manière de penser qui amène les équipes à collaborer. La technique utilisée ne représente que 10% de tout le travail à réaliser en amont sur votre état d’esprit.

Quels sont alors les avantages d’une gestion de projet agile ?

Pourquoi choisir la méthode agile et quels sont ses avantages ?

Meilleure visibilité tout au long du projet

La création de sprints courts (généralement pas plus de 3 semaines) offre une meilleure visibilité sur ce à quoi va réellement ressembler le projet et le produit final. Tout n’est pas réfléchi avec des hypothèses en amont de la phase de conception, mais bien en temps réel à partir des éléments collectés au cœur des sprints précédents.

Le découpage en sprints apporte de la visibilité continue au projet, notamment grâce aux nombreux tests en continu et démonstrations en fin de cycle. Le product owner côté client peut ainsi observer régulièrement l’avancement du produit. L’équipe peut se fier à des retours réguliers pour se concentrer dès le début sur la création de valeur.

Lire aussi | Méthode UX : l’importance de la phase d’exploration pour construire une expérience utilisateur réussie !

L’humain au cœur du projet

Meilleure circulation de l’information et dialogue

Avec des méthodes de gestion plus classiques (par exemple le cycle V), les équipes travaillent chacune leurs parties avec leur pôle métier. Avec une démarche agile, elles travaillent toutes ensemble et au même moment pour partager leurs connaissances et identifier plus facilement les conclusions ou les craintes à la fin de chaque sprint. Chaque métier apporte son point de vue sur le développement et l’entraide est au cœur des rouages. On limite les incompréhensions en allant tous dans la même direction.

Augmentation du niveau d’engagement  

Tous les métiers sont impliqués dès le lancement. L’immersion est donc immédiate pour permettre à tout le monde de se familiariser avec le projet. Le prestataire et le client co-construisent et organisent des validations régulières pour ne laisser personne dans le flou. Tout le monde avance sur quelque chose qui le motive, qui le challenge, en sortant de son cercle de travail habituel et en partageant de nouvelles compétences. Chacun apprend de l’autre et augmente sa fléxibilité sur le projet.

Hiérarchie transversale

L’agilité permet aussi d’abolir la notion de hiérarchie verticale au sein d’une équipe projet. Chacun a sa place et peut s’exprimer librement, en totale confiance et sans crainte. Une parole a autant de valeur qu’une autre. Chacun se sent en sécurité et trouve sa place au sein de l’équipe.

Augmentation de la productivité

D’après un sondage effectué par VersionOne auprès d’un échantillon de personnes travaillant dans le milieu des logiciels et qui utilisent la méthode agile, 53% des interrogés estiment que la productivité des équipes augmente avec l’utilisation d’une approche agile. L’implication des équipes étant immédiate, ces dernières font donc preuve de plus de motivation pour atteindre les objectifs.

Meilleure réponse aux besoins du client et des utilisateurs finaux

La production finale répond davantage aux besoins du client et des utilisateurs finaux. Ils sont impliqués tout au long du processus pour guider l’équipe sur les évolutions à prévoir. Des tests sont effectués auprès d’un panel d’utilisateurs types, permettant de corriger les erreurs et donc de s’assurer que l’utilisateur final sera satisfait de la production. Le produit se rapproche au plus près du besoin.

D’après le sondage de VersionOne, 43% des interrogés estiment que la qualité du produit augmente avec une approche agile, peu importe la méthode de gestion engagée (Scrum, SAFe, etc).

Réduction du temps de développement

D’après le même sondage, 69% des interrogés trouvent que la livraison du produit final est plus rapide avec une démarche agile. Les allers-retours entre le client et le prestataire sont réduits puisqu’ils co-construisent le projet. Toutes les parties sont à un moment ou à un autre impliquées dans la chaîne, pour relever les erreurs avant qu’il ne soit trop tard.

Il est plus facile de modifier la direction d’un projet à la fin d’un sprint, plutôt que lorsque le produit est terminé. On ne perd pas de temps à refaire quelque chose qui aurait pu être corrigé plus tôt. Les livraisons intermédiaires sont réalisées. L’utilisateurs peut donc utiliser le produit dès lors qu’il est fonctionnel. L’objectif est de rendre rapidement disponible le produit auprès des utilisateurs finaux lorsqu’il est fonctionnel, même s’il n’est dans son état final : c’est le MVP. Le développement de la solution dans sa phase 1 est alors plus rapide.

Lire aussi | Quels sont les enjeux du Domain Driven Design pour votre projet ?

Adaptabilité et souplesse avec l’amélioration continue

Le projet peut changer de direction à tout moment. La solution finale n’est donc pas gravée dans le marbre avant la conception, mais bien pensée en cours de route, ce qui laisse plus de souplesse au projet. Si un besoin émerge au fil de l’eau, le périmètre évoqué au début du projet pourra être modifié pour répondre aux nouvelles attentes et ainsi créer plus de valeur.

L’équipe agile a une capacité d’adaptation au changement et sait se remettre en question pour innover. Une rétrospective a lieu à chaque fin de sprint. Ce moment d’échanges privilégiés permet d’évoquer les problèmes rencontrés pour ne pas commettre de nouveau les mêmes erreurs. L’équipe est dans une démarche d’amélioration continue.

Tous les secteurs peuvent-ils passer à une méthode agile ?

Les méthodes agiles ont été conçues à l’origine pour le développement informatique. La démarche a depuis été étendue à tous les secteurs puisqu’elle présente de nombreux avantages, peu importe l’activité de l’entreprise. Elle peut donc s’adapter à tous les projets, même dans des secteurs plus procéduriers comme les banques et assurances. Plusieurs grandes entreprises sont des acteurs de la démarche agile : Airbus, AXA, Orange Bank, etc.

Arte a réalisé un reportage sur la transition de la biscuiterie Poult, entreprise de plus de 130 ans d’expérience dans l’industrie alimentaire, vers une démarche agile. L’entreprise avait une culture hiérarchique très directive et a pourtant réussi à s’adapter aux nouvelles méthodes de travail agiles. Elle avait pour but d’impliquer davantage les salariés et de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.

Reportage Arte de la Biscuiterie Poult 

Le déploiement d’une démarche agile est possible dans tous les secteurs d’activités. Ce peut être une transition difficile à enclencher, mais correctement mise en place, la méthode n’apportera que du positif à votre gestion de projet au quotidien. Sa flexibilité fait sa force, c’est une nouvelle façon de concevoir un projet en étant constamment dans la recherche. Chez Dedi, tous nos projets sont menés grâce à une démarche agile, pour impliquer davantage le client et se rapprocher au plus près des attentes de l’utilisateur.

Vous souhaitez en savoir plus sur la méthode agile chez Dedi ?

Nous contacter