Google a annoncé, le 14 octobre dernier, la sortie du tant attendu Google Analytics 4, après 1 an de tests en version bêta. Cette dernière version remplacera donc bientôt Universal Analytics. On observe d’abord une refonte de l’interface pour une prise en main plus simple, mais bien des nouveautés se cachent derrière tout ça. C’est ce que nous allons voir ensemble dans ce nouvel article !

1- Le changement du modèle de données

Avec Universal Analytics, nous connaissions un modèle de données basé sur les pages vues et les sessions. Avec GA4 (Google Analytics 4), nous observons un nouveau modèle de données basé sur les utilisateurs et les événements.

Les données sont maintenant toutes envoyées sous forme d’événements, chaque événement étant caractérisé par un paramètre “event_name” et d’autres pour ajouter des informations supplémentaires. Le nombre de données directement mis à disposition des utilisateurs sur le tableau de bord est réduit pour favoriser une data simple et compréhensible. On voit donc vite le changement de direction de Google.

2- Enfin la conformité RGPD

Google est souvent critiqué pour jouer sur la corde fine en ce qui concerne la protection des données des utilisateurs. Avec les dernières annonces de la CNIL, la multinationale est également obligée de se conformer. On observe globalement un meilleur contrôle des données et de leur suppression, mais surtout :

  • L’anonymisation des adresses IP pour séparer les données et l’identité des utilisateurs  
  • La durée de conservation des données maintenant paramétrables : durée maximale de 14 mois  
  • La disparition progressive des cookies tiers avec l’implémentation de l’intelligence artificielle et du machine learning  

Lire aussi | RGPD : la checklist des actions à mener sur votre site

3- Réorganisation des rapports centrés autour du cycle de vie des utilisateurs

Comme énoncé plus haut, Google Analytics prend un nouveau tournant dans la manière de traiter les données, et cela passe également par la réorganisation des rapports centrés utilisateurs. Ces derniers présentent :

  • Une analyse précise des comportements des utilisateurs depuis leur première visite jusqu’à leur conversion  
  • La possibilité d’ajouter des propriétés utilisateurs : définir le sexe, la ville, les intérêts comme on le ferait pour un persona marketing 

Plus globalement, cette nouvelle direction permet une meilleure compréhension des 3 phases du parcours client 

  1. Acquisition 
  2. Engagement  
  3. Fidélisation  

Lire aussi | RGPD : la checklist des actions à mener sur votre site

4- Fini le taux de rebond, place au taux d’engagement

Universal Analytics nous dit bientôt au revoir et s’en ira avec une donnée qui était à la fois adorée et controversée : le taux de rebond. Ne la cherchez pas, elle ne sera désormais plus disponible, ou du moins, sous un autre angle.

Plutôt que de donner le taux de rebond, Google nous indiquera le taux d’engagement. C’est une manière de tourner une métrique controversée en métrique positive. Par exemple, si sur 100% de sessions, le taux de rebond est de 60%, nous pouvons nous même calculer le taux d’engagement qui est donc de 40%. GA4 indiquera maintenant directement les 40% pour mettre en avant une information positive. Le taux de rebond sera donc toujours identifiable par ce calcul inversé mais pas directement indiqué. Cela prouve encore une fois le tournant de GA4 sur la manière de traiter et de percevoir la donnée.

5- Paramétrage des interactions directement depuis GA4

Avec Universal Analytics, il fallait passer par GTM (Google Tag Manager) pour modifier un Tag. Il est maintenant possible de modifier ces paramètres directement dans Google Analytics 4. Cela représente un grain de temps considérable même si GTM sera encore nécessaire pour un suivi plus poussé.

6- Le pari de l’intelligence artificielle

Google Analytics anticipe dorénavant les actions futures des utilisateurs et fait des prédictions à partir des données récoltées : c’est le machine learning. Ces recommandations marketing sont une vraie valeur ajoutée pour construire sa stratégie et surtout pour répartir correctement son budget. L’intelligence artificielle permet à Google d’anticiper les changements de comportement des utilisateurs.

| D’autres outils, comme SEMRush ou HubSpot, vous aideront à construire une stratégie d’inbound marketing durable pour augmenter vos conversions

Bruno Guyot – Expert en marketing digital, propose un document complet sur Google Analytics 4. N’hésitez pas à le consulter si vous avez besoin de plus d’informations ! 

Vous souhaitez refondre votre site pour passer à GA4 ?

Nous contacter