E-COMMERCE : ET SI ON PARLAIT MOBILE ?

Quand on sait qu’il y a 30,3 millions d’internautes qui se connectent chaque jour sur Internet via leurs smartphones et que plus de 13 millions ont déjà effectué un achat à partir de leurs mobiles on s’est dit et si on parlait M-commerce aujourd’hui ?

On paie, on capture, on navigue, on partage, on joue, on réseaute, on s’oriente, on lit, on écoute et on parle même avec Siri … C’est à se demander si téléphoner et envoyer des messages n’est pas devenu secondaire !

L’avènement du M-commerce a radicalement décloisonné les barrières entre les achats online et les achats offline. Le mobile est désormais au cœur des stratégies d’entreprises, l’adoption d’une stratégie cross-canal permet de prendre en considération l’ubiquité du consommateur en multipliant les points de contact et en accompagnant le consommateur tout au long de son du cycle d’achat

Comme vous l’aurez compris, nous allons concentrer cet article sur le M-Commerce,

et plus précisément quelle stratégie adopter ?

DES CHIFFRES EN HAUSSE

  • 68% des Français ont accès à un smartphone, contre 34% en 2017
  • En 2020, les acheteurs sur mobile représenteront 70% des acheteurs en ligne, soit 51% de la population française
  • Les M-acheteurs représentent 61% des acheteurs en ligne en 2019
  • Les ventes mobiles sont estimées à plus de 22 milliards d’€ (soit ¼ du total des ventes sur internet)
  • Le poids du C.A m-commerce par rapport au C.A total des ventes en ligne est de 35%
  • 22% des transactions en ligne sont faites sur mobile

PROFIL DU MOBINAUTE

En croissance continue, le mobile est un nouveau canal de vente qui modifie profondément les habitudes de consommation des consommateurs.  Qui dit nouvelles pratiques, dit nouvelles stratégies à mettre en place. Mais avant tout, dressons le portrait du mobinaute :

  • Addict : le mobinaute consulte en moyenne 211 X par jour son smartphone soit 1.500 fois par semaine.
  • Impatient : 39 secondes suffisent pour convaincre un mobinaute de quitter une page et ils ont 50 % de chances de quitter le site après 5 secondes de navigation.
  • Volatil : il abandonne plus facilement sa navigation en page panier : + 30, il passe en moyenne 69 % de temps en plus sur la page check-out et il abandonne 1,5 fois plus souvent la création de compte que sur desktop

De plus, une étude révèle les raisons qui poussent les consommateurs à acheter sur mobile plutôt que desktop sont : 63% pour la praticité, 40% pour la flexibilité, 36% pour profiter d’offres exclus.  

AMÉLIORER L’EXPÉRIENCE ACHAT

Le modèle AIDA nous donne une vision générale des étapes clés de conversion et de transformation : attirer l’attention, susciter l’intérêt, provoquer le désir, inciter à l’action.  Pour les marques, l’enjeu est d’apprendre à mieux connaitre les attentes et les usages des mobinautes afin de proposer une expérience utilisateur mémorable, mais surtout ergonomique, efficace et intuitif. C’est aider les visiteurs à atteindre leurs objectifs : lire des articles, obtenir une adresse, consulter les avis, acheter un produit, se divertir, in fine : facilité la vie des mobinautes.

Selon Mediapost : « Les acheteurs sur mobile recherchent avant tout la facilité d’utilisation des sites marchands. 48 % des participants ont indiqué que c’était la qualité primordiale d’un site mobile ».

Il convient de capter le mobinaute sur son tunnel d’achat. Pour cela, assurer-vous que les étapes du parcours client soient intuitives et facilement réalisables sur mobile. C’est optimiser la navigation et l’UX design en réduisant le nombre d’interaction.

De plus, nous vous recommandons de :

Hiérarchiser l’information : L’aspect ergonomique et esthétique sont des facteurs importants de l’UX ; mais la façon dont on accède à l’information est la véritable clé de la réussite d’une stratégie mobile first.  Faites-en sorte que votre contenu soit lisible et facile d’accès, l’objectif est d’apporter une réponse au mobinaute le plus rapidement possible. Evitez le superflu, allez à l’essentiel.

Design épuré & friendly : trop de couleurs, de typographies, de visuels et d’animations rendra l’expérience utilisateur totalement incompréhensible. Optez plutôt pour un design épuré et friendly. Sur mobile, on privilégie les pictogrammes, les contenus courts, les espaces blancs, l’architecture des blocs, les burgers menus et on pense hauteur et non largeur !

Privilégier snackable content : Court, viral et attractif le snack content permet de capter rapidement et efficacement l’attention des internautes. L’objectif : être visible au milieu de l’abondance de l’information. Ce format de contenu peut-être : infographie, vidéo courte, article en mode définition, curation, citations, photos, gif. C’est le format idéal pour engager votre cible sur mobile.

PANIER OPTIMISÉ ET WHISHLIST RECOMMANDÉ

Etape primordiale, l’optimisation du tunnel d’achat est un élément à rendre user friendly et intuitif pour éviter l’abandon de panier. Pour ce faire, isoler le tunnel de commande en rendant votre page de paiement épurée et rassurante. Responsive, proposer un clavier numérique et la possibilité de détecter via un « scanner » le type de carte. Ces deux éléments importants qui rendent l’UX positive et permettent de contrer l’abandon de panier.

De plus, nous vous recommandons d’intégrer « une whishlist » afin que le mobinaute puisse sauvegarder ses produits et continuer ses achats lors d’une autre session.

STORE LOCATOR ET GPS INTÉGRÉ 

Saviez-vous que 85 % des consommateurs utilisent Internet pour trouver une entreprise (locale) ? Dès lors, l’intégration d’un store locator devient indispensable. L’avènement du smartphone permet aujourd’hui aux mobinautes de pouvoir rechercher des informations type prix, localisation, horaire d’ouverture, n’importe où et à n’importe quelle heure. Cette approche cross-canal est une évolution nécessaire pour améliorer le parcours client : aujourd’hui le consommateur est transversal dans son processus d’achat. Il passe du monde virtuel au monde réel, c’est ce qu’on appelle :  ROPO (research online, purchase offline). Intégrer un store locator avec un GPS sur votre site mobile, c’est accompagner, guider vos potentiels client jusqu’à votre magasins physique !

MOBILE CHECK-OUT 

A savoir : Le taux d’abandon à l’étape du panier est 30% plus élevé que sur desktop. Il est donc vital pour vous d’optimiser au maximum le check-out sur mobile. Rendez cette étape facile en limitant les portes de sorties, les interactions et les allers/retours. Privilégiez un formulaire d’inscription court ou la possibilité de s’inscrire via Facebook ou adresse de messagerie uniquement. Le mobinaute est pressé, ne lui rendez donc pas la tâche plus complexe et longue.

CONCLUSION 

Aujourd’hui les smartphones rythment nos journées, il bouscule la Customer Journey. Quasi greffé à nos mains, le mobile est considéré comme le « touchpoint » incontournable pour les marques.  Il n’est plus question de penser Customer First sans penser Mobile First. En proposant une expérience utilisateur inégalée et homogène sur l’ensemble de vos canaux, vous ferez la différence.

Du business a porté de mains !

Recevez des cas pratiques !
Recevez des cas pratiques !