Nouvel arrêté décrivant les bonnes pratiques de dispensation des médicaments sur Internet

Les spécialistes le savent, un nouvel arrêté concernant la vente en ligne de médicaments (lire) est tombé le 20 Juin et les préconisations devront être en place pour le 12 juillet.

Cet arrêté reprend la totalité des points à respecter, certains étaient déjà obligatoires.

La barrière à l’entrée va devenir de plus en plus haute et les nouvelles pharmacies qui voudront vendre en ligne devront veiller au bon choix de leur Agence Web.

Voici un bref résumé des éléments à mettre en place pour être à jour avec ce nouvel arrêté :

Mise à jour des produits OTC
– En plus des informations habituelles, il faut récupérer la date de mise à jour des informations par Vidal. Ajouter la date de mise à jour Vidal : « Fiche mise à jour le xxxxx à 02h00 à partir de la base Vidal »
– La quantité maximale à délivrer recommandée est conforme à la durée du traitement indiquée dans le résumé des caractéristiques du produit et ne peut excéder un mois de traitement.

Processus d’ajout au panier
Informations supplémentaires à mettre dans le questionnaire :
– Femme enceinte
– Allergies connues

Bon de commande/Bon de picking/ Bon de livraison
Nommage en « Bon de préparation » car il sera désormais fourni au client
Sur la ligne du profil Santé, ajouter « Femme enceinte : OUI/NON », allaitement OUI/NON et les allergies connues.
Ajouter un commentaire pharmacien sur chaque commande.

Facture
Ajouter la notion de « Préparation et Délivrance de médicaments sous la responsabilité de Xxxxx Xxxxxx (Docteur en Pharmacie) »
Ajouter le nom du Pharmacien qui a dispensé le médicament

Tunnel de commande
Seulement si produit OTC dans la commande
– ajouter un 3ème type de livraison : Officine
– avec un nouveau type de livraison : Retrait en pharmacie
– ajouter une 2ème case à cocher : « j’ai pris acte de l’absence de mon droit de rétractation sur les médicaments de ma commande »

Espace client
– Stockage de l’intégralité des échanges effectués entre le patient et le pharmacien (messagerie interne sécurisée)
– Donner la possibilité de se désinscrire (rendre le compte inactif)
– Les données saisies par le client doivent est conservée et gardé confidentiel à l’aide d’un procédé de chiffrement

Déclaration d’effets indésirables
Il est demandé de rendre possible la déclaration d’effet indésirables d’un médicament via un lien vers le formulaire de l’ANSM.

Alerte sanitaire
Mettre en place un système permettant de prévenir les patients ayant commandé un médicament sur lesquels est déclaré une alerte sanitaire.
Il faut également que cette information apparaisse sur les médicaments vendus sur le site.

Échange avec le client : Messagerie interne
Voici ce que dit l’arrêté : Les échanges avec le patient doivent être « pertinents et appropriés à la demande du patient »
– Échange pertinent doit être rendu possible avant validation de la commande
– Les moyens mis en place (mails ou boîte de dialogue en ligne) doivent préserver la confidentialité des échanges (procédés de chiffrement)
– Les réponses doivent insister sur le type de médicament, son action, sa posologie et la durée de traitement
– Le patient doit confirmer avoir assimilé les conseils prodigués par le pharmacien
– Les échanges doivent être imprimables

Inscription
Si inscription d’un client faisant partie d’une pharmacie mutualiste ou des secours minières, champ « N° des membres ou adhérents » obligatoire

Il y a donc du travail à faire jusqu’au 12 juillet.

Bon courage à tous et rendez-vous au prochain arrêté

Recevez des cas pratiques !
Recevez des cas pratiques !